الرئيسية » » L art et l’échange culturel comme connaissance mutuelle

L art et l’échange culturel comme connaissance mutuelle

النشـرة الفنيـة..
تشكيــل
Abdallah Rbia, Hassa Cheikh, Ahmed Harrouz                
    parmi les participants
Exposition des' artistes d’Essaouira
 Uppsala en Suède

L art et l’échange culturel comme connaissance mutuelle

L’Association Eackar Art des artistes d’Uppsala en Suède a organisé récemment dans cette ville de culture une exposition d’artistes peintres d’Essaouira, en partenariat avec l’Association Essaouira Mogador et avec la collaboration de la Délégation provinciale du Ministère de la Culture à Essaouira, ainsi qu’avec le soutien et la contribution des responsables de la Culture et de la Municipalité d’Uppsala, Cette exposition a été présentée par l’Atelier le Bastion Ouest d Essaouira et a été ouverte du 14 au 39 mai denier à la Galerie Ohuset à Uppsala , montrant l’accrochage des travaux des artistes chercheurs Souiris, à savoir Chama Attar, Nadia Ouchatar, Halima Slika, Abdallah Rbia, Hassa Cheikh, Ahmed Harrouz .et Noureddine Hajjaj

Annachraalikhbaria

 Le vernissage a eu lieu le mercredi 25 mai à 18h, en présence des artistes Suédois et des représentants de la Municipalité et de la Culture à Uppsala, ainsi que de trois artistes Souiris
 ( Hassan Cheikh, Ahmed Harrouz et Abdallah Rbia), en plus de Kaoutar Chakir et Said Bouaissa en tant que représentants de l’Association Essaouira Mogador, ceci en plus d’autres artistes et associatifs de la ville d’Uppsala. Après le vernissage de l’exposition un débat d’échange a été animé par les visiteurs d’Uppsala, à savoir Kaoutar Chakir (Secrétaire Général de l’Association Essaouira Mogador) et Ahmed Harrouz, artiste peintre et représentant du groupe d’artistes de l’Atelier le Bastion Ouest. Durant ce débat d’échange, il y a eu présentation diaporamique par images et identification de la ville d’Essaouira ainsi que des activités associatives, en plus du patrimoine culturel et artistique de la ville des alizés, débat et dialogue où l’audience a pris connaissance des potentialités culturelles de la ville de .Mogador ainsi que du processus de développement du Maroc d’une façon globale

La délégation Souirie a aussi été invitée (le samedi 28 mai) à participer au carnaval annuel d’Uppsala, moment durant lequel Ahmed Harrouz, en tant que poète a été programmé pour lire quelques textes de ses écrits en français, en arabe et en anglais. Le dimanche 29 mai, jour de la clôture de l’exposition artistique, la dite délégation Sourie a été invitée à visiter la ville de Tobo en région d’Uppsala, particulièrement pour découvrir le célèbre Institut Eric Sahlstom de la musique traditionnelle, au sein duquel un couple de musiciens conservant ce patrimoine a présenté les richesses de cette région en matière de musique traditionnelle et de patrimoine culturel auquel l’Unesco accorde un intérêt particulier
 A la fin de cette manifestation d’art et d’échange culturel animée par les artistes d’Essaouira et les artistes d’ Uppsala ( coordonnée par l’artiste Suédois Johan Fremling), les différents partenaires ont clôturé cette rencontre interculturelle par un dîner d’échange mutuel et d’espoir de réalisations artistiques à venir, à Uppsala et à Essaouira : « il s’agit d’une fête conviviale où la vie des démarches créatives des artistes à la fois d’Essaouira et d’ Uppsala .peut se représenter avec beaucoup d’ambiance et de jouissance
Cet événement a pu accomplir sa mission ; celle de contribuer à la promotion et au développement des arts plastiques sous toutes ses formes, à travers des œuvres représentatives d’un parterre distingué d’artistes plasticiens, et ce dans un esprit d’ouverture, de retrouvaille .et d’échange.», affirme Abdallah Rbia, artiste peintr
 Sur cette manifestation pilote en Suède , Ahmed Harrouz nous a confié : « Après leur passage à Essaouira il y’a plus d’un an, ceci maintenant est une belle rencontre et échange artistiques avec ces artistes suédois d’Uppsala, dans un pays riche en culture et art, mais dont beaucoup de milieux ne demandent qu’ à mieux connaitre les richesses culturelles du Maroc et les potentielles possibilités d’échange et de collaboration… Ceci dit, comme artistes, nous en tant que Marocains nous croyons bien à ce que fait la culture et l’art pour l’expression et la connaissance mutuelle, plus que les discours techniques, qui jusque là n’ont fait que maintenir cette méconnaissance; d’autres horizons sont à étudier pour l’avenir, en Suède comme .ailleurs, en Europe ou en Amérique »
 De son côté, Hassan Cheikh, artiste peintre, précise
 «Grace à cette exposition internationale, Essaouira confirme encore une fois sa position de carrefour des arts et des cultures. Je tiens à saluer vivement tous les partenaires de cette initiative qui ont accordé leur soutien et leur accompagnement (l’Association Essaouira Mogador, la Délégation provinciale du Ministère de la Culture à Essaouira, les responsables de la Culture et de la Municipalité d’Uppsala). Cette exposition singulière invite l’esprit de la créativité plastique pour initier les contacts les plus féconds entres les acteurs créatifs et les réflexions sur les tendances de l’art contemporain d’ici et ailleurs. Elle ambitionne aussi d’offrir au monde l’image du Maroc d’aujourd’hui, lieu des rencontres interculturelles où les .dialogues tels des couleurs et des formes se parlent et se répondent"




ساهم بنشر المشاركة :

0 التعليقات:

إرسال تعليق

.

لنشر جميع إعلاناتكم annachrapress@gmail.com

 
النشـرة الإخبـارية ـ جميـع الحقـوق محفوظـة 2018
الإخبـــاريـة 24
تم إنشاء الماكيت بواسطة Creating Website قام بالنشر Mas Template
موقـع النشـرة الإخبـارية