الرئيسية » » فعاليات الدورة الرابعة للمهرجان الدولي للحضرة النسوية بالصويرة

فعاليات الدورة الرابعة للمهرجان الدولي للحضرة النسوية بالصويرة

النشـرة الفنيـة..
الحضـرة النسويـة

La 4ème édition du Festival International de Hadra Féminine à Essaouira


Chant et dialogue spirituel, célébrant le rôle de la Femme


Brahim Zahir







A Essaouira, la musique et les chants prennent l'ampleur spirituelle que les Souiris et les visiteurs désirent. C'est dans cette logique que la 4ème édition du Festival International de la Hadra Féminine -organisé du 18 au 20 aout- réussit son déroulement dans divers espaces de la Médina, et ce à l'occasion de la Fête de la Jeunesse, avec la participation de diverses troupes de Hadra de différents pays, entre autres celle qui est l'invitée d'honneur de cette édition, dirigée par l'artiste Algérienne Souad Asla -venue de Bachar-, dont la performance présentée a pu joindre le patrimoine de la Hadra à l'artistique du spirituel recherché dans cette rencontre. Avec sa troupe, celles des Egyptiens, des Américains, des Anglais et des autres Marocaines, d'Essaouira, de Salé, de Chefchaouen et de Guelmim, ont pu faire épanouir le public et réaliser la joie des organisateurs ( présidés par l'artiste Latifa Boumezzough), soucieux de la survie et du développement de ce festival, avec la collaboration du Ministère de la Culture et de la Commune Urbaine d'Essaouira, pour l'appui de cette édition qui est organisée en hommage à la mémoire du défunt artiste Tayeb Saddiki



Ainsi, suite à une belle parade des diverses troupes le long d'un circuit à Mogador, l'ouverture du festival a eu lieu jeudi soir à la place Moulay Hassan, sous la présidence du Gouverneur de la province d'Essaouira et en présence d'un large public originaire de différentes régions du Maroc, venu durant ce mois d'aout se rafraichir dans la ville des Alizés; ouverture durant laquelle la troupe des Haddarat Souiriyat et celle de Chourafae Annissouia ont harmonisé ensemble le patrimoine du chant de la Hadra Souirie durant un beau moment, avant que la troupe algérienne présente et anime une belle performance du "Hal" artistique et spirituel. Le lancement de cette belle ouverture s'est bien traduit sur le visage de la Directrice du festival, Khansa Saddiki, qui s'est déclarée être " ravie de voir continuer le chemin de cette autre œuvre événementielle à Essaouira, mettant en relief le rôle de la femme dans ce spécifique patrimoine de Hadra, tout en participant à l'émancipation et au dialogue culturel dans notre pays, particulièrement dans notre cité, réputée maintenant pour ses diversités artistiques et ses échanges interculturels.."


Ce souci de travail culturel sérieux, en évitant la routine et l'apparence du "folklorique", les organisateurs l'ont traduit et personnifié par le débat de pensée et l'expérience artistique de fond: Cela s'est traduit par le riche débat autour de la thématique de "la présence des femmes dans la musique soufie", conférence donnée par l'écrivain et chercheur Hassan Habibi, au Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah, avec la participation d'autres chercheurs, artistes et associatifs ; ceci parallèlement au vernissage de l'exposition de l'artiste Algérienne Linda Boughrara, qui a offert au festival et aux visiteurs des travaux sensibles reliant son souci spirituel à la sereine livraison de son corps aux matières pures de la nature. C'est ce même souci que partage avec eux Latifa Boumezzough, la présidente de ce festival -feintant et assumant les divers difficultés de réussite- et qui a invité toutes les troupes participantes, les partenaires et les visiteurs à dépasser les manques pour réussir et savourer la joie d'écoute de ce singulier patrimoine spirituel de Hadra, marocaine et universelle





ساهم بنشر المشاركة :

0 التعليقات:

إرسال تعليق

.

لنشر جميع إعلاناتكم annachrapress@gmail.com

 
النشـرة الإخبـارية ـ جميـع الحقـوق محفوظـة 2018
الإخبـــاريـة 24
تم إنشاء الماكيت بواسطة Creating Website قام بالنشر Mas Template
موقـع النشـرة الإخبـارية