الرئيسية » » Monjia Chakroun présente ses variations oniriques

Monjia Chakroun présente ses variations oniriques



 النشـرة الفنيـة..
تشكيـل
Monjia Chakroun présente ses variations oniriques

a la galerie Mine d'art de Casablanca



Dr. Cheikh Abdellah                        






Les cimaises de la galerie Mine d'art de Casablanca  abritent du  07 au 30 Avril 2018 les œuvres picturales  de l’artiste  peintre autodidacte Monjia Chakroun sur le signe : «Variations oniriques ». Cette exposition thématique nous donne à voir  25 toiles réparties en trois  séries  portant sur   la rhétorique  du rêve variant, de la nuit au lever du jour : la première  série  exploitant  le fond noir  connote  le rêve au cours nocturne.  Quant à  la seconde  série, elle    met en toile  le rêve à l'aube, où l'obscurité cède progressivement   la place à la clarté
 Le récepteur avisé reste subjugué  devant  la présence d'un voile aux  lignes entremêlées  Tournant visuel, la troisième série se particularise  par des toiles    dont  le fond sombre  devient   à travers des traits fins noirs   un  univers  clair: impression  évoquant  le lever du jour et exaltant l’éclat rayonnant  du rêve
 Les trois séries se veulent  des  variations polyphoniques  du rêve selon  les trois stations temporelles: nuit, l'aube et lever du jour

 A cet égard,  Monjia Chakroun nous invite à  contempler  ses œuvres abstraites qui immortalisent   les réminiscences  d’un rêve coloré et  les  souvenirs d’enfance,  et ce  à travers  sa perception  visuelle  qui   enchante un sentiment de confiance indicible et de bonheur ineffable
A l’issue de  ses transcriptions conceptuelles, elle  tire ses  révélations et ses illuminations de  son fort intérieur, laissant transparaître la cartographie de la créativité. Dans une approche intuitive  de son art  singulier,  le monde vécu   est d’ordre  onirique et non ludique, l’inspiration est  affective  ,   le rapport interactif avec la picturalité  est  substantiel  et  sans artifice. Une création  contemporaine  par excellence.  Le tableau est filé  au gré de  l’intuition   comme un jet  embryonnaire.  Il connote de visions  intrinsèques  par le seul acte de  concevoir. Le tout  s’avère intrigant et envoutant puisqu’il   interpelle  un imaginaire en gestation continuelle
Un univers fait de  traces et des codes implicites, de jets émotionnels sur le support, dépassant spontanément  les limites du dicible. Elle  a pu  mettre  en toile des  expressions personnalisées  à travers des compositions dynamiques  à l’image d’une symphonie musicale. Sincérité  picturale,  personnalité artistique propre, sensibilité  cultivée  et enrichie par une faculté  imaginative, telles sont les ramifications et les prémices de son potentiel créatif. Tout un art qui parle  via une technique mixte en filigrane à notre perception  à la fois visuelle et  auditive   
L’artiste   maitrise  le traitement chromatique  et la  composition formelle, tout en s’imprégnant dès son jeune âge   des  motifs géométriques, des signes fragmentaires  de broderie, des  tracés  de Zellige et d’autres images archétypales. Avec  son  âme créative, elle  gère à sa guise des espaces infinis  et  assure un  parallélisme  bien recherché   entre les couleurs   éclatantes et  les motifs afférents à sa mémoire tatouée,  ce qui donne à ses œuvres une dimension esthétique  surprenante   
Monjia Chakroun peint  ses  rêves  flamboyants : sa réalité.  Son  art  est un appel spontané voire  un  rayon illuminé   autour d'une  atmosphère témoignant souvent de sa  richesse  spirituelle   et  intellectuelle.  Son originalité artistique, basée sur des éléments abstraits  et clairement  retenus   de son pacte autobiographique, correspond à l'affirmation d’une nouvelle  identité  iconique. Son acte de percevoir se veut un répertoire visuel  singulier  par un choix éclectique des ambiances chromatiques d’une grande valeur artistique,  ainsi que par  la profondeur  des    lumières   les plus éloquentes  à plus d’un titre.  Ses  toiles  révèlent profondément une extraordinaire force d’expression, une  allusion subtile des rêves  et une   féconde inspiration 
A l’instar d’un compositeur surdoué  ou  un poète visionnaire ,  elle  nous  emporte  par  l'acte créateur assimilé  à  un instrument   musical. Il s’agit selon  Monjia Chakroun d’un instant d'introspection qui fait appel à  des états d’âme, ce qui  nous procure un bien-être incomparable
Harmonie sans artifice,  son œuvre  plastique   nous fait penser à l’exubérance  imaginative et le signe  révélateur d’un retour  aux sources.  Son  geste créatif  est  conditionné  par ses intuitions et ses émotions.  L’artiste nous fournit un exemple illustre  et éloquent de la singularité stylistique : une peinture au statut propre
Ni foncièrement  réaliste  ni délibérément rêveuse, c’est une plasticienne qui crée  son  macrocosme   dans une spontanéité à la limite de  l’introspectif.  Sa manière de voir  lui confère une personnalité à l’allure  pure
Monjia Chakroun développe son  langage autonome  selon un processus créatif où geste, matière et trace  font bon ménage. Il s’agit d’une  écriture personnelle pourvue de signification préméditée.  Fascinée par la peinture comme  besoin spirituel,  l’artiste      s’attache passionnément à son  credo : La différence dissimulée sous l'habit de la ressemblance
 Loin de toute imitation stéréotypée, elle   conçoit la peinture  comme un miroir vivant  et un clin d’œil  aux  oniristes  avec  leurs  aventures  dans  l’art et dans la vie. Une peinture digne d’avoir une place au soleil, aux espaces  consacrés  à l’art  vivant et combien sincère. La création   chez  cette artiste  est un  écho de sa fervente émotivité et  de sa vive sensibilité. C’est un élan rayonnant qui jaillit et traverse le réel, inspiré par un ardent sentiment
Après des études supérieures à la Faculté des Sciences d'Education de Rabat,  Monjia Chakroun (née à  Salé) se consacre à sa passion: La peinture. En 2000, elle s'est jointe au groupe d'art pictural dirigé par le peintre syrien Adnan Abd-Alrahman. Elle a inauguré son cycle d’expositions collectives à Damas et à Koweït.  De retour au Maroc, elle présente sa première exposition  individuelle en juillet 2017 à La galerie Nadira sous le thème «Harmonie » suivie  d’une  autre en  décembre 2017 à la galerie du Théâtre National Mohamed VI  placée sous le signe:« Lumières et inspiration ». Elle participe aussi en Mars 2018 à une exposition collective à l'occasion de l'inauguration de la galerie Bab Fès à Salé

Critique d’art

ساهم بنشر المشاركة :

0 التعليقات:

إرسال تعليق

.

لنشر جميع إعلاناتكم annachrapress@gmail.com

 
النشـرة الإخبـارية ـ جميـع الحقـوق محفوظـة 2018
الإخبـــاريـة 24
تم إنشاء الماكيت بواسطة Creating Website قام بالنشر Mas Template
موقـع النشـرة الإخبـارية