الرئيسية » » Huitième édition du Festival Mata pour la culture et le patrimoine

Huitième édition du Festival Mata pour la culture et le patrimoine

النشـرة الفنيـة..

Huitième édition du Festival Mata pour la culture et le patrimoine
           
Focus sur la richesse du patrimoine immatériel du Maroc

C'est une programmation des plus ambitieuses qu'a concocté cette année le festival  Mata  pour sa  huitième  édition  placée sous  le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI  et organisé du  11 au 13 mai courant  par l’Association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle   en partenariat avec le Festival International  de la Diversité Culturelle de l’Unesco  ,et ce à Zniyed, commune de Larbaa Ayacha, Larache.


Dr. Abdellah Cheikh  


Au programme, performances spectaculaire exceptionnelle de la fantasia «Aarous Mata », soirée musicales animées par des artistes du Nord et d’autres régions du Maroc , soirées  de Dikr et Samaa , conférences et débats scientifiques,  expositions de productions artisanales régionales et de produits du terroir, entre autres. Bref, tous les arts seront à la portée des habitants et des touristes  de Larbaa Ayacha, dans la région de Larache. Le tout se déroulera à travers  des  sites qui incarnent la richesse culturelle et naturelle  du Maroc ,  précise  les organisateurs de l'évènement dans un communiqué   : « Cette manifestation  sera   marquée par la présence d’une grande délégation des provinces du sud  vu la grande relation de ces tribus à l’extrême nord de notre pays et de leur appartenance humaine, territoriale, politique et spirituelle au Royaume :  un message à forte connotation à l'adresse des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume. Elle traduit le lien historique entre le nord et le sud ainsi que les liens de sang et de parenté spirituelle.  Il est à souligner  que ce  festival s’inscrit  dans le cadre d’une  action culturelle et sociale, et en parfaite compatibilité avec les  objectifs de développement durable et citoyen. Son objectif  est de faire un focus sur la richesse du patrimoine immatériel du Maroc. Il  s’impose ainsi comme un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des habitants de la région contribuant véritablement à son rayonnement culturel et à son attractivité touristique. Il s’ ’ancre encore plus dans son environnement en capitalisant sur la richesse immatérielle de notre pays , et ce à  la lumière   du discours royal : «  Il s’agit en l’occurrence de mesurer le capital historique et culturel de tout pays, parallèlement aux autres caractéristiques qui le distinguent, notamment son capital humain et social, la confiance, la stabilité, la qualité des institutions, l’innovation et la recherche scientifique, la création culturelle et artistique, la qualité de la vie et de l’environnement, et d’autres éléments encore» ( Extrait du discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône, le 30 juillet 2014).», nous explique Nabil Baraka, directeur  du Festival.  Et d’ajouter : «  Cette manifestation, unique dans son genre, met  en valeur  un legs ancestral tout en constituant un trait d’union entre un présent en action et un futur en construction. La tribu des Beni Arous comme toutes celles de la région inscrivent le développement dans la continuité, le respect de l’authenticité, et la modernité.  Dans cette région imprégnée de l’esprit  soufi du qotb soufi Moulay Abdessalam Ben Mchich, les invités du  Festival MATA  partagent  et apprécient  non seulement une performance spectaculaire exceptionnelle mais également des valeurs précieuses de paix, de tolérance, d’amour, de dialogue entre les peuples, les cultures et les religions. Homme et cheval ont bien rappelé  lors des trois journées du Festival que la récompense du sacrifice au nom de l’Amour est encore l’Amour, magnifié, un amour fait d’espoir et de joie de vivre. Le Festival se veut aussi un hommage à la Nature et un appel à sa sauvegarde. ».
L’Association Alamiya Laaroussia a veillé à ce que les infrastructures, l’organisation et les services du festival soient à la hauteur de cette belle manifestation. Son action  socioculturelle est vouée au service de la communauté locale, de la région et, à travers cela, au service de l’image internationale du Royaume du Maroc. Elle est tout à fait consciente du rôle important et incontournable des médias dans la promotion artistique, culturelle, sportive et économique des régions. C’est pourquoi, elle appelle à un partenariat durable entre les médias, envisagés comme vecteur de développement culturel, par la promotion des événements et des actions ; et les associations à vocation locale et régionale entrevues comme moteur de développement socioculturel, touristique et économique.
Par rapport aux enjeux de cette manifestation culturelle, Nabila Baraka, présidente de l’Association organisatrice a écrit : «Le Festival international d’équitation Mata fait partie du festival international de la diversité culturelle de l’UNESCO. La construction a duré 7 ans; elle n’est pas encore terminée! Justement, les architectes de ce joyau n’ont pas le goût de l’inachevé. Et c’est tant mieux. Chaque année, les bâtisseurs ajoutent une nouvelle pierre à l’édifice. Accueillants, chaleureux et hospitaliers, les habitants ont un plaisir toujours renouvelé de fêter l’anniversaire de sa création. Toutes les fins du mois de mai, le village de Zniyed particulièrement et les tribus avoisinantes et la région du nord en générale se pare de ses plus beaux atours et s’apprête à recevoir les vibrations de ce festival international équestre unique « MATA ». Accordons-nous le droit, avec leur autorisation bien sûr de nous remémorer avec eux les images de certaines éditions. ».
Nabila Baraka a affirmé lors de la premiere édition que ce Festival   est «   le cadre où la culture des Jbala s’exprime avec fierté à travers toutes ses expressions. A cet effet, différents centres seront créés pour la préservation de ce patrimoine culturel. Les trois premiers que nous envisageons de lancer sont : L’école mata pour l’art équestre et l’élevage des chevaux à Zniyed, une école de musique à Jahjouka et une autre à Tarden consacrée au chant «  ayou ». Désormais, nos efforts visent également le développement économique durable de la région par la création et le suivi de coopératives qui valorisent les produits du terroir et de l’artisanat. Ces données réunies, en dynamisant  la région et en la revalorisant, créeront les conditions de développement d’un tourisme rural, national et international, de qualité, dont les effets bénéfiques seront multiples à l'avenir. ».
Le festival Mata est unique. Il fait référence au  site qu’il a marqué de son empreinte à travers les siècles : la région des Beni Arous, au cœur du pays Jbala, entre vallées luxuriantes et montagnes couronnées de chênes-liège. Lieu magique élu par les saints, où l’histoire de la Mashishia Chadiliya s’est écrite somptueusement et où le Qotb Moulay Abdeslam Ben Mschish, soufi et savant, a gravé dans les cœurs des hommes et des femmes vénération d’Allah et amour de son Prophète (SWS). Le jeu mata est probablement inspiré du bouzkachi, un jeu similaire mais plus violent, importé selon la légende par Moulay Abdeslam Ben Mshich lors de sa visite à Ibn Boukhari. Le bouzkachi pratiqué en Afghanistan a pour enjeu le cadavre d’une chèvre que se disputent les cavaliers dans des joutes brutales qui font de nombreux blessés. Le mata, tel que le pratiquent les Jbalas, est plus raffiné, plus élégant, plus plaisant à voir. La grâce du cavalier et du cheval, leur entente, exprimés dans ce paysage naturel, font surtout penser à un duo artistique où l’imagination s’allie à la créativité́ pour faire naitre une impression de beauté́ et une sensation de liberté́. Une apothéose qui comble l’ensemble des spectateurs.
Au-delà̀ de la victoire, c’est le plaisir de cette communion, la jouissance et la réjouissance, que participants et public recherchent. C’est aussi l’attachement à une culture ancestrale par laquelle s’expriment le sens de l’honneur ressuscité, réhabilité́ ; la foi sans cesse retrouvée ; le patriotisme comme école soufie, message spirituel et valeur universelle. Tout l’héritage humaniste légué́ par Moulay Abdeslam Ben Mchisch aux chorfas  alamiyynes d’abord, mais aussi à tous les adeptes, à tous les habitants de cette région exceptionnelle, à tous ceux qui, de par le monde, savent goûter au plaisir du partage.
Au-delà de la victoire, c’est le plaisir que participants et public recherchent, c’est la jouissance et la réjouissance, c’est l’attachement à une culture ancestrale, c’est le sens de l’honneur ressuscité, réhabilité, c’est la foi sans cesse retrouvée, c’est le patriotisme comme école soufie, comme message spirituel, comme valeurs universelles, un véritable héritage humaniste légué par Moulay Abdeslam Ben Mchisch aux chorfas  Alamiyynes d’abord, mais aussi à tous les adeptes, à tous les habitants de cette région exceptionnelle, à tous ceux qui, de par le monde, savent ce qu’est le partage.
Il est à  souligner que le Jeu MATA est une compétition équestre qui se déroule en pleine nature, au cours de laquelle se mesurent les meilleurs cavaliers des Beni Arous et autres tribus voisines (Beni Gorfet, Souk Tolba, etc.) qui se disputent une poupée de roseaux chargée des symboles de la fertilité et du printemps. Ces chevauchées sont l’espace d’un double communion, entre l’homme et la nature d’une part, entre l’homme et le cheval d’autre part. Une communion privilégiée dont la richesse d’expression est multiple et variée et que le festival entend mettre en évidence et faire mieux connaître aux visiteurs.
Des milliers de participants ont été drainés lors des précédentes éditions. Leur enthousiasme et leur engouement ont donné à la fête son plus grand éclat. Trois jours d’une fête empreinte de convivialité, de spiritualité, de tradition et d’authenticité, d’échanges divers  donnant  les  lettres de noblesse à cette manifestation   qui tend à parfaire le bien-être des citoyens et le développement  global auquel ces derniers aspirent.




ساهم بنشر المشاركة :

0 التعليقات:

إرسال تعليق

.

لنشر جميع إعلاناتكم annachrapress@gmail.com

 
النشـرة الإخبـارية ـ جميـع الحقـوق محفوظـة 2018
الإخبـــاريـة 24
تم إنشاء الماكيت بواسطة Creating Website قام بالنشر Mas Template
موقـع النشـرة الإخبـارية